Déjà vu

Vendredi 12 avril 2019:

APERO MUSIQUE / « ACORDEON DEL MUNDO »
Excellente soirée, où nous avons voyagé grâce aux petits plats concoctés par nos cuisinières (et cuisinier) entre Europe, Mexique et Inde; puis grâce aux musiques d’Olivier et de son accordéon.

         

        

Quelques recettes:
La terrine de légumes
Pour un moule à cake d’1,5 l: 500 g de courgettes, 300 g de carottes, 1 poivron rouge, 1 oignon, 4 œufs, 10 cl de crème fraiche, 1 cuill. à soupe de moutarde forte, 4 cuill. à soupe de couscous moyen, 75 g de gruyère râpé, muscade, sel, poivre, herbes de provence,…
Faire cuire dans un peu d’huile d’olive oignon émincé et poivron coupé en petits morceaux. Râper, égoutter les courgettes et bien les essorer avant de les cuire à la poêle jusqu’à ce que le jus s’évapore. Râper les carottes, les cuire à la poêle ou à la vapeur.Mélanger tous les légumes, ajouter œufs, crème moutarde et couscous, assaisonner. Cuire dans un moule beurré à 200 °, 45 mn environ.
Le chou à la russe:
Pour 6 personnes: un gros chou blanc et 2 carottes à couper en lamelles fines, ranger en couches dans une grande terrine. Verser dessus la marinade chaude, préparée avec 1 l d’eau, 3 cuill. à soupe de sel, 20 cl de vinaigre blanc, 1/2 verre de sucre, 1/2 verre d’huile, laurier, clou de girofle, poivre en grain. Laisser refroidir, égoutter. Se prépare 1 ou 2 jours à l’avance.
Le halwa de carottes:
Pour 6 personnes: Eplucher et râper fin 1 kg de carottes. Les cuire à petit feu dans 1/2 l de lait entier, en mélangeant souvent, jusqu’à absorption de tout le lait (il faut environ 1 h). Ajouter 125 g de sucre, 125 g de beurre, 1 poignée de raisins secs, et cuire en mélangeant jusqu’à obtention d’une masse orange foncée dense (il faut environ 1/2 heure). Ajouter une poignée d’amandes effilées. Beurrer un moule, parsemer de muscade; verser les carottes en tassant bien dans le moule (sur une épaisseur de 3 cm environ). A manger froid le lendemain.

 

Vendredi 15 mars 2019:

APERO CONFERENCE / GRECS ET BARBARES
Après un apéro concocté entre recettes grecques (modernes) et une petite touche de « barbarie » plutôt moyen-orientale, Dominique Larroque a fait appel à nos souvenirs sur l’antiquité grecque et à de nombreux auteurs anciens et modernes pour mettre en évidence que le « barbare » n’est pas forcément l’être sauvage et inculte que notre langue moderne en a fait.

         

La recette du Kibbé
Pour un plat de 25×20 cm environ. Pour la pâte : 500 g de potiron ou potimarron, 200 g de boulgour fin, 2 c. à soupe d’huile d’olive, 2 c.à café de ras-el-hanout, le zeste d’une orange râpée, 1 c. à café de sel. Pour la farce: 500 g d’oignons doux, 50 g de noix concassées grossièrement, 2 c. à soupe de mélasse de grenade (à remplacer par le jus d’1 citron et 1 c. de sucre), 1 c. à café de cumin moulu, 2 c. à soupe d’huile d’olive, sel.
Huilez un moule à gratin. Pour la pâte: cuire la chair de potiron et bien égoutter. Mettre le boulgour dans un bol et recouvrez d’eau afin de le faire gonfler pendant 15 mn; égoutter. Écrasez le potiron à la fourchette, ajoutez le boulgour, l’huile, les épices et le sel.
Pour la farce: émincez finement les oignons, faites les colorer dans l’huile pendant 2 mn. Salez, couvrez, laissez compoter pendant 15 mn. Ajoutez les noix, la mélasse de grenade, les épices, mélangez, rectifier l’assaisonnement si nécessaire.
Dans le moule, étalez la moitié de la pâte et tassez. Continuer avec le mélange aux oignons, puis le reste de la pâte. Faites des croisillons avec la pointe d’un couteau et enfournez pour 40 mn dans un four préchauffé à 180° C.
Les carottes à l’orientale
500 g de carottes, 1,5 l de bouillon de poule, 1 c. à café de cumin moulu, 1 c. à café de carvi moulu, 5 gousses d’ail, 2 c. à café de paprika doux, 1 piment fort (selon le goût), 1/2 c. à soupe de sucre, 2 c. à café de vinaigre de cidre, 3 c. à souèpe d’huile d’olive.
Placer les carottes entières dans une casserole avec le bouillon de poule,  porter doucement à ébullition. Laisser frémir 15 mn environ jusqu’à ce qu’elles soient juste tendres, encore légèrement croquantes. Egoutter, couper en tranches régulières de 5 cm environ. Dans un saladier mettre le cumin, le carvi, le sucre, le vinaigre, le paprika, l’ail haché, sel et huile. Bien mélanger avant d’ajouter les carottes. Mélanger de nouveau. Laisser reposer une vingtaine de minutes afin que les arômes se développent. Consommer à température ambiante.
La recette du Portokalopita
Pour 8-10 personnes: 20 cl d’huile d’olive, 300 g de sucre, 200 g de yaourt grec, 4 œufs, vanille, 4 oranges, 1 sachet de levure, 1 paquet de pâte filo.
Couper la pâte filo en très petits morceaux (1 cm de côté). Râper le zeste des oranges. Mélanger d’abord l’huile et 200 g de sucre jusqu’à ce que le sucre soit fondu, ajouter le yaourt, puis les œufs 1 par 1, puis les zestes, la levure et la vanille. Ajouter enfin les morceaux de pâte filo. Verser dans un plat à gratin, et mettre au four préchauffé à 170° pour 35 à 40 mn. Pendant ce temps préparer un sirop avec le jus de 2 oranges et le reste du sucre, à faire bouillir une dizaine de minutes.
Arroser le gâteau au sortir du four avec le sirop. Laisser refroidir.

 

Vendredi 15 février 2019:

APERO RENCONTRE / COMMENT LA VIGNE S’ADAPTE-T-ELLE AU CHANGEMENT CLIMATIQUE ?
Nous avons accueilli des viticulteurs de Claira (66), qui nous ont parlé, avec graphiques et photos à l’appui,de l’incidence du réchauffement climatique sur le travail de la vigne, des solutions envisagées autant dans les méthodes de travail que dans l’étude de nouveaux cépages.Il a été également question de l’utilisation des produits, d’agriculture biologique et biodynamique. L’exploitation étant dans la même famille depuis cinq générations, nous avons pu mesurer tous les changements qui avaient eu lieu.
Les échanges animés qui ont suivi montrent bien que la viticulture, comme l’agriculture, est en plein questionnement et en recherche de solutions.

              

             

Vendredi 25 janvier 2019:

APERO CHANSONS : LE CRI DU POILU
Grâce à une bonne « soupe grasse de bœuf » (voir la recette d’époque ci-dessous) et un gâteau de pain rassis, nous avons remonté le temps, 100 années en arrière, avant d’écouter les chansons et poèmes de la guerre de 14 mis en musique et mis en scène par Coko et Danito. Ils ont réalisé un intéressant travail de recherche pour nous présenter ces textes tout à tour poétiques, dramatiques, parfois contestataires, mais aussi humoristiques. Un vin chaud a permis de prolonger la soirée en discutant avec les artistes. Un grand merci et bravo à eux.

                   

La recette de la « soupe grasse de bœuf », tirée du Bulletin des armées n°69 du 4 au 6 février 1915
Désosser le bœuf, le diviser en morceaux. Pour une quantité de 2 kg de viande environ, éplucher deux oignons, deux kilos de pommes de terre, deux choux, quelques carottes, couper en quartiers.
Faire chauffer, dans une gamelle de campement, deux cuillerées de saindoux ; ajouter les morceaux de bœuf, faire rissoler dix minutes. Ajouter un litre d’eau et laisser bouillir un quart d’heure.
D’autre part et en même temps, mettre dans une marmite oignons et carottes ; couvrir de deux litres et demi d’eau, saler, laisser bouillir également un quart d’heure. Verser dans la marmite le contenu de la gamelle (bouillon et bœuf) et laisser cuire pendant quarante minutes. Mettre les choux en ajoutant un peu d’eau si besoin, et laisser cuire encore pendant quarante minutes. Pendant ce temps, mettre les pommes de terre dans la gamelle, les mouiller moitié eau, moitié bouillon prélevé dans la marmite et faire cuire sur feu vif vingt-cinq minutes.
Servir le tout sur le pain coupé au préalable dans les gamelles.
Adaptation moderne: cuire la viande en entier, la sortir avant d’ajouter les choux. La dégraisser, la couper en morceaux et remettre dans le bouillon.
Biscuits « Anzac »
Pour 12 à 15 biscuits: 100 g de flocons d’avoine, 100 g de farine, 60 g de sucre, 80 g de noix de coco râpée sèche, 120 g de beurre, 1 grosse cuil. à soupe de miel.
Mélanger tous les ingrédients secs, ajouter le beurre fondu et le miel, bien malaxer…. avec les mains, c’est mieux! Faire des boules de la taille d’une noix, les poser sur une plaque avec papier cuisson en les espaçant. Les aplatir un peu avec la paume de la main. Cuire à 180° entre 12 et 15 mn, ils doivent être bien dorés.
Surtout les laisser refroidir avant de les manipuler, sinon ils s’effritent !

Vendredi 7 décembre 2018:

APERO CONFERENCE : CONNAISSEZ-VOUS LA ZETETIQUE?
Neset Mandi, de l’Université Populaire de Philosophie de Toulouse nous a expliqué les « recettes » du bien raisonner face à l’avalanche d’informations, de pseudo-sciences et de « vérités » non vérifiées que l’on reçoit de toutes parts. Le maître mot est: c’est à celui qui prétend quelque chose de le démontrer. Et plus une affirmation semble incroyable, plus il y a de chances qu’elle soit fausse !
Et cette conférence a confirmé ce que nos cuisinières nous avaient concocté pour l’apéro: ne pas croire à ce qui nous semble vrai: verrines à la framboise en entrée, marbré au chocolat et sa salade de chou, œufs au plat en dessert !

 

Mercredi 21 novembre 2018:

APERO CINEMA: « JERICO »
Les recettes colombiennes:
Ajiaco: la recette originelle: pour 10 personnes:
3 oignons,1 petit bouquet de coriandre , 2 poulets de 2 à 2,5 kg coupés en morceaux, 2 cubes de bouillon de volaille, 750 g de pomme de terre (« sabanera ») épluchées et coupées en rondelles, 500 g de pomme de terre jaunes (« criolla ») épluchées, 1 kg de pomme de terre, 5 bols de feuilles de guascas fraîches, 5 maïs moyens, coupés en trois, clou de girofle, poivre, sel.
Dans une casserole, mettez les oignons, le coriandre, le sel et les poulets. Couvrez d’eau. Faites cuire à feu vif en écumant. Puis réduisez le feu et laissez cuire. Quand le poulet commence à être cuit, retirez le coriandre et les oignons et ajoutez les bouillons-cubes. Poivrez. Mettez en plus la pomme de terre »sabanera » et laissez cuire à feu moyen pendant 30 min. Quand les poulets sont cuits, les sortir pour les laisser refroidir puis les débiter en petits morceaux. Mettez ensuite dans la casserole les pommes de terre « criolla » et « pastusa » et vérifiez l’assaisonnement. Ajoutez les feuilles de guasca et les épis de maïs. Poursuivez la cuisson pendant 15 min. Quand les pommes de terre sont cuites, remettez les morceaux de poulet et laissez cuire 5 à 10 min encore. Servez bien chaud, accompagné de crème fraîche, de câpres, de piment et de tranches d’avocat bien mûrs.
 La recette de l’ajiaco de Castelnaudary: Presque pareil … mais faire fondre les oignons + 2 gousses d’ail dans un peu d’huile d’olive puis mettre le poulet à dorer légèrement, on remplace le poulet entier par des morceaux  plus faciles à découper. (1kg pour 10 p.environ). On utilise une seule catégorie de pommes de terres et en écraser éventuellement quelques unes pour épaissir la soupe. On ajoute des épices pour donner plus de goût car on ne trouve pas des feuilles de guesca (curry, 4 épices… selon le goût). On remplace les épis de maïs par du maïs en boîte. (accompagnement de crème fraîche, câpres… facultatif).
La recette de la Torta Maria-Luisa: 280 gr de farine, ½ sachet de levure, ½ cuillère à café de sel, 100 g de sucre en poudre, 3 œufs à la température ambiante, 120 ml de jus d’orange, 120 ml de lait entier, 120 ml d’huile végétale ou de beurre fondu,  zestes râpés de 2 citrons non traités,un pot de confiture de goyave.
Préchauffez le four à 180°. Mélanger la farine, la levure, le sel et le sucre dans un grand bol. Dans un autre bol, battre les œufs, le jus d’orange, le lait, l’huile (ou le beurre fondu) et les zestes râpés.  Ajouter la moitié du mélange de jus d’orange aux ingrédients secs et battre pour les incorporer. Grattez l’intérieur du récipient avec une spatule pour vous assurer que tous les ingrédients sont bien battus. Ajouter le reste du mélange de jus d’orange, bien mélanger. Placez le mélange dans deux moules ronds de 20 cm graissés et farinés. Secouez-les plusieurs fois pour éliminer les bulles d’air. Cuire au four pendant 30 à 35 minutes. Laissez les gâteaux refroidir sur une grille pendant environ 10 minutes. Ensuite, retirez-les des moules et laissez-les refroidir complètement sur la grille.  Une fois que les gâteaux sont froids, étalez le haut du premier gâteau avec la quantité de confiture souhaitée. Ensuite, placez le deuxième gâteau sur la confiture et saupoudrez-le de sucre glace( facultatif).

 

Vendredi 21 septembre 2018:

APERO MUSIQUE AVEC LE DUO SOLEYNIA:
Mêlant français, arabe, anglais, espagnol dans leurs chansons, passant de la guitare à la harpe celtique et aux percussions, Leïla et Sonia nous ont enchanté de leurs voix si bien accordées et fait partager leur complicité autour des compositions de Leïla qui reflètent la vie et le rêve.

Nous étions malheureusement peu nombreux, mais les présents sont su profiter également des salades variées… et de la tarte poire-chocolat !

Vendredi 22 juin 2018:

ATELIER VITAMINE: organisé en collaboration avec la municipalité de Castelnaudary dans le cadre de la Fête des fruits et légumes.
Après une présentation et de nombreuses questions des participants sur le rôle de notre alimentation sur notre corps, Nicolas nous a guidé dans la préparation de jus vitaminés, que nous avons humés, dégustés et commentés. 

    

    

la fiche recette à télécharger: Fiche_Pratique_Jus_de_fruits_ultravitamines
 Merci à Lucienne Kaminski pour les photos.

Vendredi 6 avril 2018:

TRIO VACANO
Soirée très sympathique, entre plats colombiens, musique et danse pour les volontaires.

Vendredi 9 mars 2018:

LES CHRETIENS D’ORIENT: CONFERENCE PAR EDGARD WEBER
Dans un exposé très pédagogique et très vivant, Edgard Weber est remonté aux sources du christianisme à Jérusalem, puis nous a expliqué les raisons de la séparation entre Eglise d’Occident et Eglise d’Orient, et les différents courants de pensée qui ont traversé les siècles. La conférence s’est terminée sur le malheureux constat des persécutions qui touchent ces communautés aujourd’hui.
 Quelques recettes de l’apéro:
Taboulé vert:
Pour 4 à 5 personnes: 100 g de boulgour, 1/2 concombre, 1 bouquet de persil, 1 bouquet de menthe, 1 citron vert, sel, poivre, huile d’olive. Cuire le boulgour à l’eau bouillante salée. Assaisonner encore chaud avec du jus de citron vert et de la bonne huile d’olive. Une fois refroidi ajouter le concombre coupé en très petits dés, la menthe et le persil hachés finement. Ajuster l’assaisonnement. Laisser reposer quelques heures au frais avant de déguster.
Crème de riz et Balouza:
Pour la crème de riz (6 personnes): 1/2 l de lait, 60 g de farine de riz blanc, 50 g de sucre, parfum (fleur d’oranger,…). Dissoudre la farine de riz dans un peu de lait sans faire de grumeaux. Dissoudre le sucre dans le lait restant et ajouter le mélange lait/riz. Faire chauffer en remuant jusqu’à ébullition pour épaissir la crème. Ne pas laisser trop bouillir. Ajouter le parfum (nous avons ajouté quelques gouttes d’huille essentielle de Géranium rosa). Verser dans des verrines au 2/3. Mettre au frais.
Balouza: 1/4 l de pur jus d’orange, 2 cuil à soupe de maïzena, 2 cuil à soupe de sucre. Dissoudre la maïzena dans un peu de jus d’orange. Ajouter au reste de jus. Faire chauffer doucement pour faire épaissir. Ajouter le sucre. Laisser reposer quelques minutes. Verser délicatement sur la crème de riz dans les verrines. Laisser refroidir avant de mettre au frigo. Servir très frais.

Vendredi 19 janvier 2018:

PALMYRE, CITE DE LA REINE ZENOBIE, CONFERENCE SOLIDAIRE PAR ANNICK NEVEUX-LECLERC
Chargée de cours à l’école du Louvre, la conférencière nous a retracé l’histoire de la ville de Palmyre, depuis la découverte de la source près de laquelle se développa la première ville, qui devint rapidement une étape importante des routes de la soie, jusqu’aux récentes destructions. Elle a terminé sa conférence par la lecture d’un témoignage glaçant d’une femme emprisonnée à plusieurs reprises ces dernières années.
Le bénéfice de la soirée, ainsi que les dons faits par les participants ont été intégralement versés à l’UOSSM, association dont la mission première est d’apporter secours, soins médicaux et aide d’urgence aux victimes des conflits sans considération de nationalité, d’origine ethnique, de sexe, de religion ou d’opinion politique, et qui oeuvre en Syrie pour sauver des vies.
 Les recettes de l’apéro:
 Gueç: recette turque revue et adaptée:
Pour 8 à 10 personnes: gigot d’agneau en gros cubes, 2 aubergines, 2 poivrons, 2 courgettes, 4 à 5 pommes de terre, 1 grosse boîte et une petite de tomates concassées, 2 oignons, 4 à 5 gousses d’ail, huile, sel, poivre, thym ou 4 épices. Peler les aubergines et les courgettes en laissant une partie de la peau, couper en cubes, ainsi que les autres légumes. Faire revenir oignons, ail et poivrons dans l’huile. Les retirer et faire de même avec la viande. Faire précuire les pommes de terre dans l’eau ou au micro-ondes. Faire aussi précuire les aubergines au microondes. Dans un plat allant au four, mélanger tous les ingrédients. Ajouter l’assaisonnement, la tomate, et de l’eau pour couvrir le tout. Mettre à four doux pendant au moins 1 h 30 en remuant 2 ou 3 fois. Surveiller le niveau du jus, rajouter de l’eau au besoin. On peut servir avec du riz pilaf ou du boulgour.
 Irmik (recette turque):
Pour 8 à 10 personnes: 250 g de semoule (moyenne ou fine), 250 g de sucre, 125 g de beurre, 1/4 l de lait, 50 g de pignons (ou plus selon goût). Faire blondir les pignons dans le beurre, puis y ajouter la semoule et remuer jusqu’à une jolie couleur dorée. Ajouter le sucre et le lait. faire cuire en remuant sans cesse. Au besoin, ajouter de l’eau ou du lait. L’irmik se mange tiède ou froid.

Vendredi 8 décembre 2017:

SUR LA ROUTE DU CAFE TURC, PAR SELMA NUMANOGLU
Nous étions nombreux à écouter cette conférence passionnante sur l’histoire du café, comment il s’est implanté dans les habitudes et l’économie de l’empire ottoman puis du monde entier. Un grand merci à Selma.

 Quelques recettes de l’apéro:
Petits pains au fromage ou « pogaça »:
Pour 18 pains environ: 125 g de beurre, 1/2 verre d’huile, 1 verre de yaourt, 1 paquet de levure, 1 cuil à café de sel, farine selon besoin, 1 oeuf, fromage style ricotta, sésame.
Mélanger tous les ingrédients en ajoutant la farine jusqu’à obtenir une pâte souple. Laisser reposer 4 h au réfrigérateur. Prendre des petites boules de pâte et former comme des chaussons avec un peu de fromage à l’intérieur. Dorer à l’œuf et saupoudrer de sésame. Cuire au four 180° environ 20 mn.
Poivronnade:
Mixer 1 poivron rouge, 3 biscottes, 2 cuil à soupe de cerneaux de noix, 1 jus de citron, 1/2 cuil à café de cumin, 3 cuil à soupe d’huile d’olive, 3 cuil à café de concentré de tomate. Ajouter sel, poivre selon le goût.
Gateau au café:
Pour 8 personnes, dans un plat de 15 x 25 cm environ. 250 g de mascarpone, 1 paquet de biscuits Thé de Lu, 70 g de sucre, 2 jaunes d’œufs, 1 cuil à café de café soluble à mélanger avec 1 cuil à café d’eau, 2 tasses de café froid.
Mélanger les jaunes d’œufs avec le sucre, ajouter le mascarpone, et le café soluble délayé dans l’eau. Bine mélanger. Réserver. Tremper chaque biscuit rapidement dans le café froid et disposer une couche au fond du plat. Étaler l1/3 de la préparation au mascarpone, ajouter une couche de biscuits trempés dans le café, puis la préparation et recommencer une fois (3 couches de biscuits et 3 couches de préparation). Réfrigérer au moins 6 h, mais c’est meilleur fait la veille.

Vendredi 20 octobre 2017:

APERO-MUSIQUE TZIGANE AVEC D. HILBERT ET G. BORKI
Emotion et rythmes de fête ont alterné pour cette sympathique soirée, grâce au talent de violoniste de Dorothée accompagnée à la guitare et la voix par Gavrish. Le concert a bien sûr fait suite aux réalisations culinaires de l’équipe du Castelet, qui a proposé des recettes des pays de l’est.

Quelques recettes:
Salade de betteraves croquantes: 
Pour 4 personnes: une betterave de 350 à 400 gr, 2 poires, 200 gr de fetà, quelques feuilles de menthe, 1 citron, 1 cuil. à soupe de miel, 3 cuil. à soupe d’huile d’olive, poivre et très peu de sel.
Râper les betteraves crues à la râpe fine et les poires avec une râpe plus grosse, préparer la sauce citron/miel/huile d’olive/poivre/sel. Mélanger délicatement la sauce avec les  ingrédients râpés. Servir à l’assiette en posant une bonne cuil. à soupe de fetà sur les betteraves. Ajouter quelques feuilles de menthe.
Bortsch au cidre: 
Pour 6 à 8 personnes: 1 kg d’échine désossée coupée en gros cubes, 4 gros oignons émincés, paprika, farine, 2 dl de cidre, 2 dl de bouillon de volaille, bouquet garni.
Faire rissoler la viande à l’huile bien chaude. Egoutter, jeter le gras rendu, et mettre un peu de beurre pour faire revenir sans colorer les oignons. Saler. Saupoudrer de 2 cuillères à soupe de paprika et de farine, remuer et laisser mousser 3 mn. Mouiller avec le cidre et le bouillon, ajouter la viande et un bouquet garni. Couvrir et laisser cuire au moins 1 h. Retirer le bouquet garni, rectifier l’assaisonnement, et servir bien chaud. (C’est encore meilleur réchauffé le lendemain!).
Mazurek:
Pour 6 personnes: 4 figues, 100 g de raisins secs, 100 g de dattes, 100 g de cerneaux de noix, 30 g d’amandes concassées, 6 oeufs, 100 g de farine, 200 g de sucre.
Faire tremper 5 mn figues et raisins dans l’eau bouillante. Les sécher. Couper finement figues et dattes, écraser les noix. Battre les jaunes d’oeufs avec la farine, ajouter les fruits secs et une partie du sucre. Cela fait une pâte très sèche à laquelle on ajoute petit à petit les blancs en neige. Tapisser un moule (type lèchefrite du four) avec du papier four. Etaler la préparation (pas plus de 2 cm d’épaisseur) et cuire à four moyen pendant 30 à 40 mn. Peut se manger tel quel ou avec une crème anglaise .

 

Vendredi 12 mai 2017:

 APERO MUSIQUE AVEC TANIA ET BERNARD MARGARIT
Nos deux interprètes ont conquis un public attentif  dès les premiers accords. Lui a montré toute sa virtuosité à la guitare ; elle a enveloppé et subjugué chaque travée de spectateurs et chacun était sous son charme.Cette belle soirée s’est achevé sur un rock d’autant plus apprécié qu’il appartenait au répertoire des afficionados du Castelet.

Du 20 avril au 4 mai 2017:

JOURNEES GITANES:EXPOSITION – CONFERENCE – CONCERT
Le vendredi 21 avril, le vernissage de l’exposition photos « Esperem » a réuni de nombreux participants, tous émus et enchantés par la lecture, par les femmes photographes, de textes liés aux séances de prises de vue.

                

Le vendredi 28 avril, nombreuse assistance pour la conférence de Yoanna Rubio, docteur en anthropologie sociale et historique (Toulouse, EHESS): « Savoir et faire: devenir et être une femme dans la cité de Berriac ». Puis l’orchestre Los Primos qui devait donner le concert de rumba catalane a malheureusement été réduit à deux musiciens, en raison d’un deuil survenu dans la communauté gitane de Berriac. Mais leur talent et leur entrain nous ont fait passer une sympathique soirée rythmée par cette musique si dansante!

                             

Vendredi 24 Février 2017:

COSTUMES, HYGIENE ET PARFUMS A L’EPOQUE ROMAINE: Où l’on a appris grâce à notre conférencière que les romains ne savaient pas coudre, qu’ils ont copié les savoir-faire des gaulois, que la loi sur la non-mixité des thermes était difficile à faire respecter,  que ces messieurs se parfumaient à la rose et ces dames s’enduisaient le visage de crèmes à base de plomb….  Très instructive et très riche en anecdotes, la conférence s’est terminée par l’habillage d’un bénévole: subligaculum, tunique puis toge,……. Et voilà l’empereur du Castelet!

Quelques recettes:
Le moretum, à tartiner sur le pain cuit à Vaison la Romaine:

Mélanger du fromage de brebis frais écrasé (ou de chèvre), avec sarriette, thym, menthe, vinaigre, poivre et huile d’olive.
L’assaisonnement de salade à l’hypotrimma:
100 gr de fromage de chèvre frais bien égoutté, 2 cc de miel, 5 cl de vinaigre, 1 cc de nuoc mam (équivalent du garum), 10 cl d’huile d’olive, 5 cl de vin blanc, 5 cl de defritum *, 2 pincées de poivre, 3 cs de menthe séchée, 2 cs de pignons, 1 cs de raisins secs, 15 dattes en rondelles.
*defritum : faire réduire 1l de jus de raisin à petits bouillons 45 mn environ, jusqu’à obtenir une consistance de miel liquide, laisser bien refroidir avant d’incorporer à la sauce. On peut le faire bien à l’avance car il se conserve longtemps dans un bocal au frais.
Ragout de lenticulae:
Pour 350 g de lentilles, 6 fonds d’artichauts, 2 verts de poireaux, 1/2 botte de coriandre, 2 pincées de poivre, 2 cc de graines de coriandre moulues, 1 cc de cumin en poudre, 2 cc de menthe sèche, 2 cs de miel, 1 cc de vinaigre, 2 dl de defritum* (que l’on peut remplacer par du porto ou du malaga), 1 dl d’huile d’olive, 1 cc de nuoc mam.
Cuire les fonds d’artichauts, les réduire en purée. Cuire les lentilles avec les poireaux et la coriandre fraiche émincés, jusqu’à quasi disparition de l’eau. Dans une casserole, faire bouillir quelques minutes le miel, ajouter le vinaigre, puis les épices, le nuoc mam et le defritum. Incorporer aux lentilles avec la purée d’artichauts. Au moment de servir ajouter l’huile d’olive et saupoudrer de poivre.

Vendredi 20 Janvier 2017:

VENISE ET L’ORIENT:  après un apéro mêlant cuisine vénitienne et cuisine orientale, conférence passionnante de Marie-Laure Ruiz, qui grâce à de nombreuses illustrations nous a montré comment les destins de Venise et du monde musulman ont été liés pendant des siècles, que ce soit à la période des mamelouks ou à celle des ottomans.  Des objets ou des vêtements du culte chrétien utilisés à Venise fabriqués au Moyen-orient, ou les dignitaires musulmans vêtus d’étoffes vénitiennes…., nous avons parcouru avec elle  échanges commerciaux, mais aussi de techniques et de savoir entre ces deux cultures.
Préparation du spritz
Spritz:
Mettre 2 volumes d’Apérol pour 3 volumes de prosecco (vin blanc sec pétillant), 1 trait d’eau pétillante, décorer d’une demi tranche d’orange (mieux avec 2 glaçons avant de verser l’Apérol).
Insalata di polpo e patate:
Prévoir environ 5 à 600 g de pommes de terre pour 1 kg de poulpe. Cuite les pommes de terre avec leur peu. Laisser refroidir pour pouvoir les éplucher! Plonger le poulpe dans l’eau bouillante avec un bouquet garni; Laisser cuire environ 30 mn. Laisser refroidir dans son eau de cuisson. Préparer une vinaigrette légèrement aillée et du persil haché grossièrement. Couper les pommes de terre en dés, le poulpe en morceaux, et assaisonner. Si besoin, faire réchauffer à feu très doux pour manger la salade tiède.
Baccalà all’orientale:
Pour une portion de morue à faire dessaler 48 h avant, cuire la morue au court-bouillon, la laisser tiédir dans son jus de cuisson. Faire revenir doucement un oignon coupé en lamelles fines dans de l’huile d’olive, quand il est bien doré, ajouter une poignées de pignons, une autre de raisins secs préalablement trempés dans l’eau tiède,  une petite cuillerée de farine; ajouter le jus de cuisson de la morue petit à petit pour faire une sauce liée. Ajouter la morue effeuillée, et laisser chauffer à tout petit feu. Servir avec la polenta chaude ou tiède (ou avec des pommes de terre si vous préférez).
Crème à la fleur d’oranger
1 litre de lait, 75 g de farine de riz ou de maïzena, 120 g de sucre, 2 cas d’eau de fleur d’oranger.
Chauffer ensemble le lait, la farine et le sucre .Mélanger constamment avec une cuillère en bois à feu moyen ou doux jusqu’à ce que le mélange épaississe (10 mn environ). Ajouter l’eau de fleur d’oranger et continuer à cuire et mélanger pendant environ 2 mn. La texture sera celle d’une crème pâtissière. Laisser refroidir au réfrigérateur quelques heures et au moment de servir, décorer avec des éclats de pistaches.
Biscuits vénitiens
ESSI ou Bussolai: pour 40 biscuits environ ;500 g  de farine, 275 g de sucre, 1 sachet de sucre vanillé, 1 ccafé de levure, 4 jaunes d’œufs, 1 œuf entier, 125 g de beurre très très ramolli, 1  jus de citron + le zeste, 1 pincée de sel. Dans un bol, battre les jaunes et l’œuf entier avec les sucres. Ajouter le beurre très mou  le jus de citron, les zestes, le sel. Mélanger en ajoutant la farine mélangée à la levure petit à petit.
Quand la pâte est lisse et formée, faire une boule, filmer et laisser reposer  au frigo (minimum 1 h, toute la nuit, c’est mieux). Préchauffer le four à 180°. Etaler la pâte sur 1 cm env d’épaisseur, couper des bandes de 2 cm et en faire des boudins d’une longueur de 10 cm de la grosseur d’un petit doigt en les frottant dans ses mains bien farinées. Lui donner la forme d’un S. Déposer sur une plaque + papier de cuisson, Cuire environ 20 mn. Les biscuits doivent garder une teinte claire. Mous à la sortie du four, ils durcissent en refroidissant.
ZAETI : pour 20 biscuits environ: 120 g de farine de maïs bien fine ,100-120 g de farine de blé, 65 g de beurre ramolli , 60 g de sucre, 50 g de raisins secs, 1 oeuf,  ¼ de sac de levure chimique, le zeste d’un citron, vanille en poudre, une petite pincée de sel. Plonger les raisins dans un peu d’eau tiède pendant 10 minutes puis les éponger. Mélanger les deux farines avec la levure, le zeste, la vanille et une pincée de sel. Fouetter quelques minutes le sucre avec l’oeuf puis ajouter le mélange précédent. Travailler un peu puis ajouter le beurre mou en morceaux et les raisins. Travailler rapidement la pâte jusqu’à ce qu’elle soit souple et homogène. Former un boudin de 6 cm de diamètre, couvrir de papier film et laisser reposer au frais au moins 1 h (même la nuit).
Préchauffer le four à 170°C. Couper des tranches de pâtes de 5 mm d’épaisseur puis avec les deux mains former un losange. Les poser sur une plaque recouverte de papier cuisson en gardant une certaine distance. Cuire pendant 10 à 12 minutes. Ils doivent colorer, se raffermir mais rester encore bien clairs. Laisser refroidir sur une grille

Vendredi 2 Décembre 2016:

Nombreuse assistance pour goûter cet apéro brésilien, et écouter le groupe « Blue Bossa » – guitare, batterie, accordéon et saxo ou flûte – nous proposer un pot pourri de classiques de la bossa et du jazz.

p1090650rp1090649r

Feijoada: 
Ce n’est peut-être pas la vraie recette, car il a fallu adapter les ingrédients et la réalisation, mais le résultat était pas mal: il faut donc pour 4 personnes un pied de cochon, 400 g de viande de porc (de l’échine va très bien), une saucisse de Morteau, 100 g de lardons fumés, 500 g de haricots rouges (en boite pour les paresseux), oignons, ail, sel, poivre, vinaigre, laurier,… En accompagnement: quelques feuilles de chou blanc, 1 orange, coulis de tomate, piment.
La veille: faire mariner la viande coupée en dés quelques heures avec un hachis d’oignon, ail, vinaigre, sel, poivre et fragments de feuilles de laurier. Ensuite recouvrir d’eau et faire bouillir 30 mn. Sortir la viande. Garder le bouillon de cuisson au frigo. Cuire aussi le pied de cochon, avec oignon piqué de clous de girofle, 1 gousse d’ail, laurier, sel, poivre. Manger le pied de porc en salade (si on aime), et filtrer le bouillon.
Le jour du repas: Dégraisser les bouillons. Dans une grande poêle, faire frire les lardons, les réserver, faire revenir la saucisse de Morteau coupée en morceaux, les réserver; dans la graisse de cuisson faire revenir 1 oignon et 2 gousses d’ail coupés finement, déglacer avec un peu de bouillon de viande, ajouter les haricots. Mettre toutes les viandes et haricots dans une marmite, ajouter les bouillons (pied et viande), et laisser mijoter jusqu’à ce  la sauce épaississe.
A la dernière minute: préparer le chou, coupé en lanières, revenu dans la poêle avec un peu d’huile d’olive, puis cuit à couvert une dizaine de minutes avec 1/2 tasse d’eau et sel. Préparer la sauce  en ajoutant le piment et une louche de jus de cuisson de la feijoada dans le coulis de tomate. Servir avec quelques fines tranches d’oranges.
Pao de queijo:
Pour une vingtaine de petits pains: 250 g de tapioca, 200 ml de lait, 30 g de beurre, 125 g de parmesan râpé, 2 œufs, 1/2 cuillère à soupe de sel.
Préchauffez le four à 200°. Faites bouillir le lait avec le beurre et le sel. Verser le lait bouillant sur le tapioca qui va absorber le liquide. Ajouter les œufs et le parmesan et pétrir une dizaine de minutes jusqu’à obtenir une boule compacte. Former des petites boules de la taille d’une grosse noix, et faire cuire au four sur une feuille de papier sulfurisé 20 à 25 mn. A déguster chaud ou froid.
Gateau aux carottes:
250 g de carottes râpées très finement, 60 g de farine, 1 sachet de levure chimique, 3 œufs, 70 g de noisettes en poudre, 70 g d’amandes en poudre, 70 g de sucre en poudre, 25 ml d’huile, 1 pincée de sel, 1 c à café de cannelle en poudre, amandes effilées (facultatif, pour le fond du moule), 20 g de sucre roux (facultatif, pour le fond du moule).
Préchauffer le four à 180°. Fouetter les œufs et le sucre. Ajouter la farine, la levure, les poudres de noisettes et d’amandes, le sel. Mélanger bien et rajouter ensuite l’huile, la cannelle et les carottes râpées. Beurrer un moule à cake (20 x 9 cm)  et saupoudrer le fond avec les 20 g de sucre et d’amandes effilées (facultatif). Enfourner pour 40 min en vérifiant la cuisson.

Vendredi 14 Octobre 2016:

Merci à tous pour votre présence à cette sympathique soirée : nous nous sommes régalés les yeux, les oreilles et le palais grâce aux artistes et associations qui ont participé à la soirée « Scène ouverte et repas partagé ». Rendez-vous bientôt pour d’autres moments conviviaux…..

dscf5382 dscf5368 dscf5366 dscf5357 dscf5346 dscf5326

(un grand merci à Lucienne Kaminski pour les photos)

Samedi 4 Juin 2016:

Une visite de Castelnaudary qui nous a fait remonter dans le temps avec Marie-Rose Viala, historienne, et qui nous a emmené du moulin du Cugarel jusqu’au Présidial en passant par les rares vestiges de la ville des siècles passés, mais illustrés par les anecdotes qui ont fait revivre les habitants de l’époque.

P1090295a

Samedi 7 Mai 2016:

Sortie-promenade, sur le sentier « Joseph Delteil » à Villar-en-Val, accompagné par le chanteur occitan Mans de Breich ;  ce sentier en poésie a été ouvert en 1994 et propose un  itinéraire illustré par des extraits de poèmes de Joseph Delteil.
« C’était une belle journée, beau temps, sans trop de vent, le sentier très intéressant et facile et agréable à faire et notre guide, Gérard, passionné. L’arrêt à la cave coopérative a été très bien: les vins, blancs ou rouges, la cartagène, le muscat,….. »

AFF DELTEILtelephone 163

Vendredi 8 avril 2016:

Apéro-conférence. Comprendre les drames au Moyen Orient par Edgard Weber, professeur émérite d’université, spécialiste du monde arabe, suivie de la présentation de son livre « La porte des justes – de Bitche à Beyrouth » (La Valette éditeur).
P1090234 P1090239
Après un apéro coloré, une conférence passionnante qui nous a fait réviser nos livres d’histoire et aidé à comprendre les conflits actuels avec un œil différent. Merci à Edgard Weber pour cette intéressante soirée.
Betterave au yaourt ( Liban): 
300gr de betterave cuite, un yaourt grec  ( 150gr) mis à égoutter dans une passoire tapissée d’une compresse stérile  toute une nuit (on peut remplacer par du fromage blanc), une  gousse d’ail hachée, aneth , sel.
On râpe la betterave, on y ajoute l’ail, on mélange bien, puis le yaourt égoutté, l’aneth ciselé et du sel. Mettre au frais au moins 2h.
Tapenade d’artichauts (Liban)
160gr de coeurs d’artichauts cuits, 40gr d’olives noires, 1 gousse d’ail hachée, 20gr de câpres, jus d’1/2 citron, 1 à 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, sel, poivre.
Tout mixer SANS l’huile d’olive. On l’ajoute à la fin (ou pas!) pour l’onctuosité. Mettre au frais
Foul (Egypte):
500g de fèves brunes sèches, 200g de lentilles blondes, 50g de pois chiches, une botte de persil frais, 10 olives noires dénoyautées, 2 citrons, 2 dl d’huile d’olive, sel et poivre.
Rincer les fèves et les pois chiches et les laisser tremper dans l’eau une nuit entière. Faites cuire les pois chiches à part. Mettre 2 cuillères à soupe d’huile dans une casserole avec les fèves et les lentilles lavées. Remplir la casserole d’eau froide. Laisser cuire pendant 2 h à feu doux. Egoutter et passer au mixeur pour réduire en purée. Laisser tiédir. Fouetter la purée en incorporant le reste de l’huile ainsi que le jus des citrons. Saler et poivrer. Ajouter le persil après l’avoir finement haché. Décorer avec les olives et les pois chiches. Laisser refroidir 30 minutes avant de servir.

Mercredi 16 Mars 2016:

Apéro-poèmes en chansons – « L’Invité de trop ».
Une assistance nombreuse pour partager charcuterie, fromage et le tiramisu de Michel, puis écouter « l’invité de trop » nous raconter la vie aventureuse et amoureuse de son héros, illustrée par les poèmes des grands auteurs mis en chansons avec sa guitare.

 

La recette de la « sauce verte »: à manger avec de la viande froide, ou simplement sur des croûtons à l’apéro.
Il faut du persil (un gros bouquet), deux oeufs durs, de la mie de pain imbibée de vinaigre (l’équivalent d’un quart de baguette), deux petites gousses d’ail. Mixer très finement le tout en ajoutant de la bonne huile d’olive, un peu de sel. On peut aussi rajouter quelques filets d’anchois, c’est encore meilleur. A faire au moins une demi-journée à l’avance pour que les goûts se mélangent bien.
La recette du tiramisu de Michel: pour 8 coupelles
40 gr sucre, 3 œufs, 250 gr mascarpone, 20 à 30 boudoirs, un filet de vanille liquide, 1 cuillère à café de crème fraîche, une grande tasse de café fort froid, 1 dé d’Amaretto ou Marsala ou Crèmovo, 1cuillère à soupe de cacao en poudre (non sucré).
 Mettre les oeufs et le mascarpone à température ambiante. Séparer les blancs et les jaunes. Fouetter le mélange jaunes et sucre jusqu’à obtention d’une mousse aérée. Incorporer le mascarpone pour avoir une pâte lisse. Ajouter vanille et crème. Mélanger à nouveau. Monter les blancs en neige très fermes. Les adjoindre délicatement à la pâte lisse. Dans un récipient plat, adapté à la dimension d’un boudoir, verser le café et la liqueur. Passer rapidement pour l’humecter le boudoir dans ce mélange. Déposer une couche de boudoir dans votre récipient de dégustation, puis une couche de pâte; renouveler boudoir + pâte. Conserver 12 h. mini au frigo. Avant de servir saupoudrer de cacao.

Vendredi 12 Février 2016:

Apéro – Conférence « La tradition des jardins persans » par Isabelle Imbert (docteur en histoire des arts islamiques à la Sorbonne).
Le jardin occupe une place particulièrement importante dans la culture persane depuis la plus haute antiquité. Espace clos traversé de canaux et empli de fleurs et d’arbres fruitiers, il symbolise le paradis décrit dans le Coran et revêt une fonction civilisatrice au cœur d’un vaste territoire majoritairement désertique et montagneux. Celui-ci se traverse, se visite, mais aussi se rêve et se médite. …
AFF2 grde Image def faible

Les recettes de l’apéro…

Hâsh Résh-Teh : Préparation et cuisson environ 1/2h en tout
Pour 4 à 6 personnes: 100 g de pois chiches, 100 g de haricots blancs (ou rouges), 100 g de lentilles vertes, 50 g de bulgur (ou 100 g de nouilles ou d’orge), 1 oignon, 1 gousse d’ail, huile, cube de bouillon de boeuf, curcuma, sel, piment (selon goût), persil, menthe séchée et autres épices si vous aimez (ras-el -hanout, épices pour couscous)
-Faire blondir l’oignon et l’ail haché dans très peu d’huile. Ajouter deux litres d’eau, puis les haricots et les pois chiches cuits (on peut les faire cuire la veille ou utiliser une conserve). Verser les lentilles et le bulgur et toutes les épices. Vérifier la cuisson au bout de 20mn ainsi que l’assaisonnement. Au besoin, rajouter de l’eau.
Salade de carottes persane: pour 4 à 6 personnes
500 g de carottes, 2 grosses oranges, 90 g de raisins secs, 60 g d’amandes effilées légèrement grillées, 30 ml d’huile, 30 ml de jus de citron, 1 cuil à thé de cumin moulu, 1/2 cuil à thé de cannelle moulue, 1/2 cuil à thé de sucre.
Râper les carottes, éplucher soigneusement les oranges et les couper en petits dés, ajouter les raisins. Préparer l’assaisonnement, l’ajouter à la salade. Bien mélanger et laisser reposer au moins 1 h. Ajouter les amandes peu avant de servir.
Basboussa et crème du paradis:
pour 10 personnes environ (moule à bords haut de 18/18 cm, pour avoir 3 cm de heuteur de pâte): gateau: 275 g de semoule, 75 g de poudre d’amandes, 80 g de sucre, 50 g de beurre fondu, 3 oranges et leur zeste râpé. – sirop: 250 g de sucre, 125 g d’eau, 125 g de jus d’orange (2 oranges), jus d’1/2 citron, zeste entier de 2 oranges. A faire la veille.
Préparer d’abord le sirop en mélangeant sucre, eau, jus d’orange et de citron. Y mettre les peaux d’orange pour parfumer. Mettre sur feu moyen jusqu’à ébullition, laisser tiédir.
Mélanger semoule, poudre d’amandes, sucre, beurre fondu, jus d’orange et zeste râpé. Beurrer le moule, y verser le mélange et faire cuire à four 180° pendant 25 mn. Quand la pête est cuite, sortir du four et arroser avec le sirop froid.Imbiber la pête tout doucement. Il faut au moins 3 h pour que tout le sirop soit absorbé. Mettre au frigo ensuite.
Crème:  1 litre de lait, 75 g de farine de riz ou de crème de riz, 120 g de sucre en poudre, 2 cuil à soupe d’eau de rose, 5 gousses de cardamome légèrement écrasées.
Mélanger la farine avec un peu de lait froid et ajouter le lait peu à peu sans faire de grumeaux. Ajouter le sucre et la cardamome. Faire chauffer le tout, en remuant sans arrêt pour que le mélange épaississe. Enlever la cardamome et laisser refroidir. Mettre au frais.

Vendredi 22 Janvier 2016:

« Les jours bleus – le voyage d’Antonio Machado », par Accidental Company. Une soirée au Théâtre des 3 Ponts, avec un spectacle de marionnettes et d’objets, à la mise en scène très esthétique, accompagné à la guitare flamenca, pour retracer la vie du poète.

AFF 2 def

Mercredi 2 décembre 2015:

Rémi Mouillerac, nouveau guitariste de Rue rouge, ex « Grandes Bouches  » nous a proposé une très belle soirée  avec sa guitare et son compère Lilo.

Affiche Mouillerac           P1090024

 

P1090009

Vendredi 13 Novembre 2015:

« Histoires d’hommes »  de Xavier Durringer avec Isabelle Perry – Apéro-théâtre au Forum des Trois Ponts –
Par une succession de tableaux, des femmes parlent d’elles, de leur vie, de leurs amours.

 

 DVsaxo_2apéro perry 3

Le vendredi 6 mars 2015

Manifestation organisée en partenariat avec l’Atelier patrimoine d’Issel, en honneur à Juliette Dissel, actrice du début du 20ème siècle, fondatrice du Théâtre d’Oc.
Apéro-théâtre occitan, avec la troupe « lo theatre del platanièr »
A 19 h 30, apéro occitan, avec vin de noix et de pêche (aimablement fourni par Christian), soupe à l’ail (cuisinée par Riccardo), tarte au roquefort, patanade (concoctées par Nicole), salade du jardin d’Anne, et en dessert pommes au four (merci Aline, Danièle et Florence).
A 21 h 00, deux pièces en occitan écrites au début du 20ème siècle: « lo potonafe » de Pierre de Miremont, puis « Lo tambor de Bara » comédie de moeurs d’Emile Barthe.
Pour cette soirée, une quarantaine de participants, qui se sont régalés de ces comédies campagnardes et un peu désuètes, grâce à une troupe de comédiens très sympathiques. Merci à eux !

AFFICHE Theatre couleur               P1080416